Je couds raisonnable.

Mon coeur aurait eu envie de coudre une Sally dress, une flamboyante (patron que j'ai en ma possession depuis 2 ans... shame on me...), une shutt, et tellement d'autres encore. Mais voila, cette année je suis raisonnable. Et Olivia ne grandit plus aussi vite qu'avant. Le rythme des cousettes pour elle peut ralentir un peu et les vêtements peuvent parfois être portés 2 années de suite.

Après un rapide tour d'horizon dans son placard d'été (vestiaire estival ça fait plus classe non?) (en plus c'est le même placard pour l'hiver et l'été....) (bref) j'ai pu faire une analyse très poussée (et très décevante pour mes envies): encore 6 robes portables cet été (que vous pouvez voir et ) (oui je sais ca fait 4, bravo, mais les autres ne sont pas homemade...) mais pas un seul pantalon.... Désespoir.

Je voulais vraiment faire la Louisa dress, mais vraiment!!! Donc ça c'est fait. Mais uniquement la Louisa dress...c'était mon objectif, une robe et rien d'autre...

La robe que je vous présente là, c'est uniquement sa faute à elle. Oui Madame Reloux, ta faute. Quelle idée aussi de faire des choses si mignonnes et si simples. Et quelle fine analyse de ce bouquin. Certains modèles sont effectivement très bien mis en valeur, mais alors cette robe.... c'est juste une horreur. Et pourtant le résultat est là, chez toi comme chez moi, je craque. Je crois que le croquet y est pour beaucoup (si seulement je l'avais posé correctement.... humhum... passons...).

Donc, un soir, une envie subite de coudre cette robe. J'avais le tissu (de chez Butinette), j'avais le croquet (marché des couturières de Mittelwihr) j'avais même les boutons qui vont bien (mondial tissu) et surtout j'avais grave l'envie!!!!!! Bon comme c'était le soir j'ai posé le croquet derrière les bretelles (devant aurait été plus judicieux c'est certain, mais c'est pas dramatique non plus). Comme Me Reloux j'ai fixé les boutons (oui moi aussi je suis l'ennemie des boutonnières) (ou plutôt les boutonnières sont mes ennemies, celles qui me suivent sur IG ont pu le constater). Sinon je n'ai fait aucun modification.... Un modèle simple et efficace, avec de grandes poches pour ramener les trésors des petites filles (souvent des trucs déguelasses soit dit en passant) (je ne sais pas vous mais moi elles ramènent toujours des vieilles plumes, des vieux clous rouillés ou des vieux élastiques trouvés par terre.... et quelques petits cailloux quand même...).

La robe a déjà été portée plusieurs fois avec un Tshirt et un legging. Mais là c'était la première sortie en version "nude". Il faudrait peut être que je raccourcisse un poil les bretelles... Lors d'une sortie vélo le week end dernier (tenue particulièrement adaptée pour le vélo...).

20150517_160733

20150517_160737

20150517_160749

20150517_164345

20150517_170734

20150517_170826

20150517_170834

 

Et puisque qu'on parle des intemporels je vous montre aussi la seconde vie d'une robe cousue il y a 2 ans pour Olivia. Initialement elle était blanche, avec un passepoil en liberty et une bande de Liberty en bas pour la rallonger un peu. Et puis il y a eu une catastrophe de machine à laver, avec une serviette en papier noire qui a légèrement délavé sur ladite robe. Foutue. Elle est passée à la Javel pour la blanchir mais vraiment elle était devenue trop moche.... Et récemment je me suis essayée à la teinture et plutôt contente des résultats j'ai décidé de teindre aussi cette robe. Tiens Madame Reloux, une couleur qui devrait te plaire si je ne me trompe pas....

Alice, avec ses beaux yeux bleus (sous les lunettes de star il faut me croire) à hérité de cette nouvelle jolie robe. Et maintenant elle se la pête à mort, si si, tu vas voir la pose!

20150517_160653

20150517_160700

20150517_160702

20150517_171003

 

 

20150517_164244

 

Voilà ma petite histoire de robe. Madame Reloux j'espère que tes chevilles vont bien, j'en rajoute une petite couche tu permets: j'aime ton style (je ne parle pas que de la couture là). Parfois quand j'ouvre un de tes messages et que je vois la tartine que tu nous a pondu je me dis que tu abuses (c'est pas comme si j'avais que ca à faire de te lire non mais oh!), mais je lis quand même. Et même quand tu écris un roman pour une simple couverture au point mousse (je te montrerais les miennes un jour, oui parce que moi aussi je sais faire des couvertures au point mousse, mais n'ayant pas ta plume j'évite soigneusement d'écrire tout un billet dessus) je me régale en te lisant!!!! Merci....