Aujourd'hui je rentre tout de suite dans le vif du sujet, celui d'une petite robe fantasmée depuis très (trop) longtemps: MA Centaurée!!!!

Quand le modèle est sorti (il y a déja un bon bout de temps c'est vrai) je l'ai immédiatement adoré. Mais vous me connaissez maintenant et vous avez bien compris que je ne suis pas le genre à foncer tête baissée. Non moi je suis de celles qui regardent les autres se planter (ou réussir, ça arrive quand même!) et faire des corrections avant de me lancer. Bon, pour Centaurée je dois avouer que je n'ai vraiment pas vu beaucoup de retour négatif, c'était bon signe.

J'ai le patron depuis l'été dernier mais je l'ai laissé murir encore un peu, on ne sait jamais.... Et puis j'ai commencé mes recherches d'inspiration il y a au moins 3 mois.

centaurée

 

J'avais eu un vrai coup de foudre pour la version de bouton perdu (la robe du milieu) et la tentation de la copie était vraiment très forte. Mais j'étais tellement emballée par son interprétation que je n'arrivais pas à en sortir. Toutes les associations de couleur que j'ai voulu tenter me semblaient ratées à côté de sa merveille. Je vous conseille vraiment d'aller lire son post sur cette robe où elle vous parlera avec beaucoup de poésie de sa source d'inspiration. C'est un très beau blog que le sien.

Bref j'étais coincée.... Et puis c'est le montage du corsage qui m'a relancée. Il fallait faire quelque chose avec toutes ces pièces, il fallait que ça se voit. Mais les différentes versions que j'ai pu voir avec mélange des couleurs ou des tissus ne m'ont pas vraiment emballées.... Alors est venue l'idée des rayures..... Je savais pourtant que je me compliquais la tâche, mais l'idée était là et elle était tenace.

J'ai d'abord fait une toile, une fois n'est pas coutume. En taille 38 et avec des chutes de différents tissus. Je savais d'emblée que je ne la mettrais pas (pas vraiment mes couleurs) mais surtout cette toile m'a permis de constater 2 choses. La première (que tout le monde sur IG a remarqué) c'est le flottement au niveau de la poitrine. La deuxième c'est que je n'aimais pas la jupe froncée.

 

centauree 2

 

Alors une deuxième idée (très tenace aussi) a fait son apparition. Je voulais un haut centaurée et un bas chardon. C'était tellement évident pour moi que je me suis dis que je n'étais sûrement pas la première à avoir cette illumination. J'ai alors entrepris des recherches sur internet pour voir les nombreuses versions de ce mix et surtout voir quelles étaient les adaptations à faire (toujours profiter du travail de l'autre ne l'oublie pas!!!). Oui mais là j'ai fait chou blanc..... Comment était ce possible? Même Sandra, la reine des hackeuses n'avait pas eu cette idée........ J'ai bien trouvé une version (et une seule) mais impossible de me relier au blog qui allait avec cette image. Je vous la montre car elle est très belle cette version, et elle m'a confortée dans l'idée que c'était possible et que c'était bien.

centauree 3

 

Bref j'avais l'idée mais pas vraiment la marche à suivre..... Pour une fois j'ai fait un dessin de ce que je voulais. Je vous le livre ici et réclame votre grande indulgence, la nature m'a donné bien des dons, mais pas celui du dessin....

20160711_155229

 

Ca y est , t'as bien rigolé? Bon, les proportions ne sont pas vraiment respectées mais l'idée est là et l'idée me plait. La deuxième phase pouvait commencer: le choix du tissu. J'ai un peu galéré j'avoue et je n'ai pas trouvé exactement ce que je cherchais au niveau des rayures. J'aurai voulu des rayures un peu plus larges et un peu plus rouges que celles que j'ai choisi, mais j'ai encore fait chou blanc. Alors quand j'ai acheté mon Liberty chéri chez Stragier et que j'ai vu le prix de la livraison, je me suis dit qu'il fallait rentabiliser et j'ai choisi cette popeline de coton à fines rayures rouges et blanches. Le tissu est de très belle qualité et n'est pas transparent.

La troisième phase pouvait commencer: celle des adaptations. Je vous les livre ici, comme ça je vous mache un peu le travail (une fois n'est pas coutume) des fois que je vous aurais donné envie de faire la même version. Il fallait d'abord choisir où positionner le zip. Sur Centaurée il est sur le côté et sur Chardon il est dans le dos. Comme je déteste avoir un zip dans le dos pour les robes (très inconfortable surtout en voiture je trouve) j'ai opté pour la version zip sur le côté. Fatalement les poches de Chardon devaient alors disparaitre (c'est presque mon seul regret). Il y avait sûrement moyen de les sauvegarder mais ça n'est plus de mon niveau là.... Ensuite j'ai opté pour un corsage en taille 36 (le 38 de ma toile était trop grand et une adaptation petite poitrine me semblait vraiment inapropriée... On en reparlera après si j'ai encore le courage...). J'ai gardé la taille 38 pour Chardon qui m'allait parfaitement. Pour voir si le haut de la jupe irait avec le bas du corsage, j'ai pris mon calque, j'ai fait les plis prévus et j'ai comparé. Pour le dos il n'y avait aucune adaptation à prévoir (mis à part qu'il fallait couper la jupe en une seule partie et non en 2 comme la chardon d'origine). Pour le devant de la jupe j'ai du rajouter un centimètre sur le côté pour que ça colle avec le bas du corsage. Voilà les seules adaptations qu'il y avait à faire. Pas sorcier heureusement.

On peut passer à la dernière phase: la réalisation!!!! (enfin me diras tu!!!! Je sais c'est long mais c'est un travail de 3 mois que je te livre ici). Honnètement je n'ai pas eu de problème. Je me suis vraiment appliquée, j'ai pris mon temps. J'ai soigné autant que possible mes raccords rayures (c'est pas encore parfait). Si l'envie vous prend de jouer avec les rayures, je vous livre ici un petit secret pour que vous n'ayez pas de sueurs froides (comme celles que j'ai eu!!!). Forcement en jouant comme ça on oublie la notion de droit fil (obligé!!!) et forcement quand tu coupes dans le biais tu te retrouves avec un tissu beaucoup plus extensible. Donc lorsque j'ai voulu assembler le bas du corsage (dans le biais) avec le haut de la jupe (dans le droit fil) j'avais au moins un à 2 cm en plus sur le corsage (malgré mes calculs savants). J'étais pas loin d'étre enragée. Mais en plaçant correctement mes épingles (et surtout lorsque j'ai compris pourquoi j'avais ce problème) les 2 cm ont disparus. Donc plus de peur que de mal.

Maintenant je passe un petit coup de gueule (petit....). Mr Mondial tissu, vous qui êtes mon unique fournisseur de mercerie, pourquoi vendre des biais aussi rigides!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Ca n'est pas la première fois que je peste après leur biais mais là ça m'a vraiment gonflée!!!! Ca rigidifie mon corsage, ça rigidifie mes bretelles (que je n'ai pas doublée parce que en plus d'être rigide, il n'y avait pas de biais de taille standard mais un biais un peu plus large, trop large pour faire la double bretelle), ça rigidife le bas de ma jupe. Bref ça gonfle!!!!!!!!!!!! Faites un effort svp!!!!!!!!

Voilà, je me sens mieux.... Comme le biais me gonflait et que le montage du corsage reste quand même la partie la plus difficile, j'ai choisi de ne pas mettre de biais sur la partie verticale du corsage, et je trouve ça bien mieux comme ça (et tellement plus simple!!!!). Bon je vous montre la bête et on en reparle après.

PICT_20160718_172600

PICT_20160718_172547

PICT_20160718_172615

PICT_20160718_171723

PICT_20160718_171753

PICT_20160718_171957

PICT_20160718_172041

PICT_20160718_172058

PICT_20160718_172123

PICT_20160718_172206

PICT_20160718_172233

 

Bon soyons honnète, je suis fan de cette robe. Je trouve que la coupe est parfaite. Mais, oui il y a un mais.... elle est loin d'être confortable. La grande faute au biais rigide (au niveau des emmanchures c'est hyper désagréable) mais aussi à mon corsage en 36 probablement. Je rentre dedans hein, mais je rentre quand même un peu le ventre. La jupe à tendance à remonter un peu et je dois régulièrement tirer dessus  pour la redescendre. Bref je ne pensais pas dire ça un jour (tout arrive) mais j'aurai mieux fait de garder mon 38 et de faire une adaptation petite poitrine (tu entends ça maman!!!!!!!). Je pense la laver et voir si le biais s'assouplit un peu (l'espoir fait vivre). Mais même comme ça elle est tout à fait protable et sera portée rassurez vous.

A la fin je trouvais qu'il manquait un petit quelque chose, une ceinture peut être. Alors j'ai fait des essais pour voir et il fallait une ceinture de la largeur de la couture des plis (soit 8 cm). J'ai recyclé un très joli débardeur noir avec un bas festonné qu'une charmante jeune femme avait oublié à la maison... Je crois que c'est le moment que j'ai préféré dans cette couture: couper dans ce débardeur!!! Bon finalement vous allez me dire ce que vous en pensez mais je crois que c'est mieux sans.

 

PICT_20160718_172827

PICT_20160718_173026

Vous pourrez noter à la vasodilatation de mon réseau veineux superficiel (oui déformation professionnelle) qu'il fait chaud en Alsace (enfin comme partout finalement...).

Voilà, j'espère que celles qui me trouvaient peu bavarde lors de mon précédent post sont rassurées, que celles qui me trouvent trop bavarde sont bien saoulées, et que celles qui m'aiment comme je suis sont contentes!!!!