Après les Antilles je voulais encore faire voyager Viviane. C'est une Viviane des neiges que je vous présente ici.... blanche quoi (oui, pas de pas se la péter....). Et elle a réussi à se glisser dans ma valise pour les vacances (in extrémis). Mais le véritable exploit c'est qu'elle a réussi à sortir de ma valise pendant ma semaine dans les Alpes (la semaine dernière) et ça c'était pas gagné d'avance vu les températures.

Pour cette version j'ai fait les petites modifications annoncées sur la première Viviane: j'ai descendu les pinces poitrines de 3 cm et c'est bien mieux comme ça, j'ai creusé un peu plus le décolletté devant et dos. Là j'ai eu un peu de difficulté avec le col en "V"  et la pose de biais. Cette fois je voulais un biais apparent à cheval pour que cette robe ne soit pas uniquement blanche. J'ai utilisé un très joli biais acheté il y a plusieurs mois à la Droguerie de Strasbourg. Oui mais voilà, j'ai cherché sur le net la technique de pose du biais à cheval sur encolure en "V" et la seule page que j'ai trouvé (en français) c'est celle là..... Et j'ai rien compris, mais alors que dalle!!!!! J'ai cherché dans mon livre de technique de couture et j'ai trouvé un truc un peu approchant qui finalement me plaisait bien parce qu'il rendait le biais encore plus apparent. Et c'est finalement cette technique que j'ai utilisée.

Le résultat est top (si si vous pouvez me féliciter parce que j'ai beaucoup tiré la langue et grillé quelques neurones au passage quand même).

Côté technique:

-modèle Viviane (versions estivale)

-popeline coton blanc FDS (très grande chute du jupon de la robe Gorjuss)

-biais de la Droguerie de Strasbourg

-pinces poitrine descendues de 3 cm

-ourlet roulotté de feignasse en bas

 

viv

Photo prise la semaine dernière à Samoens (sous le soleil!!!)

viv2

viv3

Le décolletté dos plus creusé (facon Lucie ou Mistral)

viv4

Le décolletté devant aussi

viv5

Ma fierté (toute la difficulté sur cette version est là sous vos yeux ébahis)

viv6

Les pinces poitrines à la bonne hauteur

viv7

Et le roulotté de feignasse (avec quelques ratés...)

J'ai beaucoup porté cette robe pendant mes vacances (même si son côté blanc ne lui laissait jamais le droit d'être de sortie 2 jours de suite, faut pas réver non plus...). Je voulais aussi lui faire des pinces dans le dos (comme pour Viviane aux antilles) mais je m'y suis mise 30 minutes avant le départ en vacances (oh j'avais largement le temps). J'ai tracé les pinces, cousu les pinces et enfilé ma robe..... Et oh surprise: quand tu fais les choses dans l'urgence, tu fais des bétises (ca n'étonnera personne). Et donc j'avais cousu des magnifiques pinces......... devant. Grrrrrr. J'ai donc embarqué mon découvite dans mes bagages (seul objet couture à avoir fait les vacances en ma compagnie).

Voilà, mes 2 Vivianes sont différentes mais je les aime autant l'une que l'autre. Je suis maintenant à la recherche du tissu idéal pour ma version hiver...... A suivre.